la fédération SUD Collectivités Territoriales opposée à l’armement des polices municipales

La fédération Sud CT a tenu un congrès la semaine du 21 au 25 novembre 2016 à Mauvezin dans le Gers.
Les représentants des syndicats participant à ce congrès ont adopté à l’unanimité la motion d’actualité reproduite ci-dessous.
Elle fait donc référence pour notre positionnement sur cette question de l’armement des polices municipales.


motion d’actualité

La fédération SUD Collectivités Territoriales réaffirme son opposition à l’armement des policiers municipaux.

En cette période trouble d’état d’urgence, plusieurs maires ont décidé ces derniers mois, pour prévenir de nouveaux attentats, de doter les policiers municipaux d’armes à feu.

Ce climat de peur, marqué par les attentes fortes de l’opinion publique en terme de sécurité, les manifestations des policiers nationaux instrumentalisées par l’extrême droite et la répression par ces mêmes policiers des mouvements sociaux, ravive un débat sur la dérive sécuritaire de notre société et l’armement généralisé de la police municipale.

Pointant les risques encourus par les policiers municipaux, plusieurs syndicats corporatistes militent déjà de longue date pour un armement obligatoire des policiers municipaux, le port de l’arme hors service et l’assouplissement de la légitime défense.

Dans ce contexte, SUD CT réaffirme son attachement aux missions d’une police municipale de proximité et de tranquillité publique qui favorise une société solidaire et pour lesquelles les policiers municipaux sont destinés et formés. Notre syndicat condamne l’extension des missions de la police municipale vers des interventions de maintien de l’ordre qui exposeraient les agents à des risques pour leur sécurité.

La fédération SUD CT s’affirme en conséquence contre l’armement de la police municipale dans le cadre des missions qui leur sont confiées.